Le millésime 2019

Les mois de janvier et février sont 2 mois consécutifs où les travaux de la vigne se font moins pressant, l’occasion d’aller à la rencontre des vignerons et de goûter par la même occasion le dernier millésime, pas encore tout à fait près, 2019. 

Oui mais comment réussir à gouter 2200 échantillons de vins en 3 semaines et donc de se faire une idée précise du millésime ? La solution est toute trouvée par notre participation aux salons professionnels. Ampuis, Biotop, Mas de Saporta, Millésime bio, Grenier Saint-Jean, Salon de la Loire, la levée de la Loire, Wine Paris, Vinexpo ! Autant de salon qui nous permettent de goûter, voir re-goûter et re-re-goûter pour être sur de vous proposer le meilleur de nos terroirs.

Alors que dire du millésime 2019 ?

2019 millésime compliqué qui selon OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) nous offre une quantité en baisse de 10% en raison des conditions climatiques défavorables, du gel à la sécheresse en passant par la grêle aux boules de feu, dans les 3 pays producteurs mondiaux de vin, l’Italie, la France et l’Espagne.

La France, quant à elle, est surtout impactée par la sécheresse avec des épisodes inédits de boules de feu qui ont littéralement grillées les vignes (-12% en volume). Voir l’article de Vitisphère.

On s’attendait donc à trouver des vins charpentés, puissants, avec peu d’acidité, déséquilibrés, marqués par des notes de fruits confiturés à l’extrême.

Oui mais voilà, sur les 1200 références de vins que nous vous proposons, plus des 3/4 sont en bio, avec un travail du sol qui oblige les vignes à puiser leurs ressources profondément dans la terre, là où l’humidité est encore présente. 

Les vignes offrent ainsi une vraie expression du terroir, par un enracinement profond, gage de réserves d’humidité dans les conditions climatiques extrêmes que l’on a connu en 2019 et qui n’est qu’un épisode d’une très longue série à venir …

Les vins dégustés sur le millésime 2019 ne peuvent pas nous laisser indifférent. Déjà par la surprise de taille : comment un millésime aussi solaire peut-il engendrer des vins avec autant de fraîcheur ?

2019 est sur la tension, la finesse mais avec une profondeur hors du commun, à condition d’être bio. Assurément un grand millésime, euh pardon, un très grand millésime !

Un millésime d’anthologie qui se fera rare mais dont les prix ne devraient pas autant s’emballer que cela. On achète et vite !!!

Partagez notre article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Défiler vers le haut